Pourquoi les photos sur Linkedin sont médiocres ?

La photographie d’un profil Linkedin est le genre de sujet qui a été tellement abordé, et à toutes les sauces que c’est un peu comme les bannières publicitaires internet…Vous êtes devenus aveugle face au sujet.

Ouvrez votre navigateur, rendez-vous sur Linkedin et tapez Philippe Larcher par exemple et faites un pas de côté pour vous observer en action.

Le premier truc que vous allez regarder, c’est la photo du profil de votre interlocuteur.

C’est comme ça pour Linkedin, et aussi pour les autres réseaux sociaux. Nous allons chercher l’humain avant tout.

Une ancienne version de Linkedin…

Pourquoi les photos sur Linkedin sont aussi médiocres ?

C’est le premier conseil que vous allez recevoir si vous interrogez un expert de ce réseau social. Vous le retrouvez à longueur d’article et pourtant, vous avez consacré peu de temps et d’argent à votre photo de profil. Pourquoi ?

Parce que vous n’avez pas le temps ? Parce que vous n’êtes pas photogénique ? Parce que tout le monde s’en fout même si tout le monde dit que c’est important ?

Je ne sais pas pourquoi vous n’accordez pas le maximum d’attention à cet élément particulier de votre profil, par contre je sais pourquoi vous devriez le faire et je vais vous le prouver.

Je ne cherche pas ici à vous expliquer le pourquoi du comment, mais bien à vous donner envie de tout arrêter pour vous concentrer sur cette surface carrée de 400 pixels de côtés de votre profil Linkedin.

Quoi ma gueule, qu’est ce qu’elle a ma gueule ?

En 2014, dans l’urgence, j’ai demandé un soir à ma femme de me tirer le portrait.

Elle a pris la première machine à produire des images qui lui tombait sous la main, allumer une boîte à lumière achetée pour quelques euros sur Amazon et clic-clac, j’avais ma photo. Un peu de retouches et j’avais une photo pour enrichir mon profil Linkedin et signer les textes publiés sur mon blog.

L’Avatar de Josélito Tirados était en ligne.

Je précise que ma femme n’est pas du tout photographe portraitiste.

Ceci est la version 1 de ma tronche. 2014, je voulais être vu comme un consultant en stratégie marketing et commerciale pour des PME.

Ma femme me trouvait pas mal, moi assez sérieux…Bingo !

J’ai vécu comme ça durant quelque temps, même si ces dernières années j’entendais de plus en plus de “critiques” amicales à propos de cette photo ; “C’est pas toi”, “T’es plus cool”, “vraiment pas mal malgré un contraste caravagesque peu adapté aux réseaux :p”.

Tu n’es plus le même homme”…”Tu es beaucoup plus souriant en vrai”. Et un jour le choc.

Emmanuelle Petiau au téléphone en plein milieu de l’été : “Josélito, ta photo sur Linkedin…On dirait que tu as un balai dans le cul et que tu gagnes 25 000 euros par mois !”

Ce jour-là, j’ai répondu à Emmanuelle que n’ayant ni le balai (j’ai un aspirateur Dyson), ni ce montant sur mon compte, je ne prenais pas autant de plaisir dans la vie que ce que ma photo laissait présager.

Combien de personnes pensaient, sans le dire, la même chose qu’elle ?! Le temps du changement était venu. Direction le photographe professionnel.

Quand tu as besoin d’un truc, demande à l’univers…Ou sur Linkedin 🙂

C’est Arnaud Pelletier qui m’a présenté Jeff Manzetti quand j’ai parlé de ma recherche d’un photographe. Bon, Jeff, c’est pas le premier photographe venu…130 covers, 30 ans de carrières, Johnny, Belluci, Dita von Teese, Arielle…Vous connaissez tous ses clients !

Mais l’important n’est pas là…(enfin bon, le gars qui a peut-être le 06 de Monica quand même hein !). L’essentiel c’est l’analyse que Jeff a faite de ma photo actuelle quand je suis arrivé chez lui. Lumière, cadrage, composition ; J’ai pris conscience de l’ampleur de la catastrophe. Ma photo de profil représentait un Josélito fantasmé.

Je fais quoi si j’ai pas un photographe de mode parisien sous la main ?

C’est exactement la question que j’ai posée à Jeff tout en préparant la séance de shooting avec lui. Nous avons profité de cette séance pour nous livrer à un exercice intéressant.

Nous allions alimenter l’application photofeeler (application de feedback sur des photos) avec plusieurs images et voir si l’intuition du photographe pro collait avec la promesse de ce site.

En première position, une photo prise avec un iphone, ensuite mon avatar fait maison et enfin 4 photos (deux ne sont pas visibles ici) de ma bobine.

La photo qui dit “Ce mec sur Linkedin à l’air compétent”

Celle qui dit que je suis un mec sympa

Et la photo avec laquelle beaucoup me connaissent sur Linkedin…En mode, ce mec est un vrai boss !

Comment Choisir la photographie qui va vous représenter sur Linkedin ?

Au final j’ai décidé de mettre cette photo sur mon profil

Une bonne gueule de gendre idéal (un brin moqueur)

Un mix entre Photofeeler, l’avis de Jeff, mes proches et bien entendu mon avis perso, parce qu’à la fin…C’est moi qui décide ! 🙂

Les experts sont formels sur ce point. La photo est importante pour nous représenter sur les réseaux et nous n’écoutons pas ce conseil de bon sens.

Il y a un autre conseil que nous entendons sans l’écouter ; Quel est notre objectif quand nous sommes sur les réseaux sociaux ?

Je cherche un job ? Des clients ? Des partenaires ? Je veux travailler sur ma notoriété ? Augmenter mon taux horaire ?

Ces questions sont délicates car elles nous obligent à nous positionner. C’est assez simple quand on est salarié d’une entreprise avec un “job title” ; c’est plus délicat quand on est indépendant ou dirigeant d’une entreprise.

Quand je suis rentré dans le studio de monsieur Jeff Manzetti, il a vu ma photo de profil sur Linkedin et m’a demandé ce que je voulais au juste.

J’ai demandé une photographie qui me représente comme je suis aujourd’hui.

“Tu es qui, Josélito ?”

Pourquoi les Photos sur Linkedin sont aussi Médiocres ? 

Parce que ce n’est pas “juste” une question professionnelle, pas simplement une banale question de photo, parce que c’est un sujet beaucoup plus vaste que 400 pixels de côtés.

Nous ne devrions pas confier ce sujet à nos proches. Ils nous aiment trop pour répondre avec justesse à cette question ; “Qui sommes-nous en tant qu’humain dans un contexte professionnel ?”

Les photographies sur Linkedin ne doivent pas être des selfies. Elles servent un objectif précis. Leur médiocrité n’est pas à évaluer en fonction de critères techniques ou esthétiques mais bien en fonction de l’atteinte des objectifs que vous vous fixez.