coachulting

Mes accompagnements portent un nom : “Coachulting”

 

Consulting : présenter l’état de l’art, définir une stratégie et la mettre en œuvre en s’appuyant sur les meilleures pratiques et l’expérience. J’ai conservé le “sulting” qui est la seule partie intéressante du métier.

 

Coaching : Accompagner l’entrepreneure ou l’entrepreneur de la réflexion à l’action au sujet de l’histoire que lui, et ses collaborateurs, raconte au marché.

Caveat : Le coaching porte exclusivement sur le business. Quand un blocage “personnel” se fait jour, j’oriente mes clients vers une autre personne qualifiée au sein de mon réseau.

Pour qui ?

La taille de votre organisation, le secteur d’activité, la localisation de vos bureaux… Tout cela n’a aucune importance.

Ce qui va nous permettre de créer de la valeur pour vous (et pour moi) est ailleurs. Vous avez de l’ambition et l’intime conviction que l’atteinte de vos objectifs passe par la qualité de la relation que vous entretenez avec vos clients.

Vous avez une activité pérenne, mais vous commencez à sentir les limites de votre modèle de croissance.

Vous avez désespérément envie de regarder votre business sous un autre angle (pour vous démarquer d’une compétition un peu trop exigeante pour vos marges :p).

Combien de temps ?

La plupart du temps, nous ne dépassons pas les quatre mois d’accompagnement.
Nous planifions douze sessions de travail sur 90 jours (une fois par semaine).

Ces 12 sessions se répartissent en deux grands chapitres.

 

Cette durée est calquée sur une temporalité assez commune au sein d’une organisation ; Le trimestre !

 

S’octroyer une heure trente par semaine pendant 12 semaines est un excellent moyen de créer une habitude et par n’importe laquelle ; Celle de travailler SUR le business et pas DANS le business.

Rien de mieux pour lever la tête du guidon !

Comment sont organisées les sessions ?

Nous avons donc 12 sessions de travail réparties sur 90 jours et deux grands chapitres.

  1. Poser les bases de l’histoire et écrire cette dernière.
  2. Jouer l’histoire et la décliner en interne et en externe.

 

Il est possible de décaler une ou deux sessions pour cause de congés, mais aucun autre motif n’est envisageable.

Chaque session est préparée en amont. Nous savons de quoi nous allons parler et nous avons un support pour guider notre échange (sinon, ça tourne à la conversation de salon).

Durant les 6 premières sessions, les sujets sont balisés. Cette première partie est suivie d’une seconde partie regroupant les six dernières dont l’objet est de résoudre des problèmes, prendre des décisions, et définir un plan d’actions priorisées.

Concrètement ?

Session #1 : Les fondations

Nous travaillons avec un outil au nom barbare : VTO. 

Visions, tractions, organisations.
Les bonnes histoires ont souvent de bonnes racines profondément ancrées dans le sol.

Session #2 : De la vision à l’action

“J’ai une idée de ce que je veux faire, mais je ne sais pas pourquoi ma vision ne se traduit pas en action concrète au sein de mon entreprise !”

C’est ce verrou que nous allons faire sauter durant ce temps d’échange.

Session #3 : Dis-moi comment tu vends et je te dirais comment tes clients t’achètent ?

Je suis Story Seller donc j’ai besoin de bien comprendre comment celles et ceux qui vendent dans  votre entreprise s’y prennent.

Session #4 : Faire la conversation au marché. Vous avez dit Marketing ?

Nous oublions trop fréquemment que la traduction intéressante de “Marketing” en français est “Communication Marketing”.

Parce que les marchés sont des conversations, nous allons voir ensemble comment vous causez avec votre ou vos marchés durant cette session.

Session #5 : Comment diminuer le fameux CAC !

C’est bien connu ; fidéliser un client est huit fois moins couteux que d’aller en chercher un nouveau.

Ce qui moins connu et surtout moins bien mis en œuvre, c’est de faire d’un client fidèle un ambassadeur. Ce dernier permet de réduire le Cout d’Acquisition Client.

Pour que vos clients deviennent vos meilleurs commerciaux, il est impératif de les aider à raconter correctement votre histoire.

Session #6 : Mise en musique. Raconter l’histoire en interne.

Vos premiers clients sont vos collaborateurs, vos fournisseurs, vos investisseurs, vos partenaires.
Ils ont besoin de comprendre à quel moment de l’histoire, ils interviennent, quel est leur rôle, et comme de bons acteurs, ils ont besoin de répéter l’histoire et d’y apporter leur contribution.

Cette dernière session du premier cycle d’accompagnement se termine par une préparation des 6 sessions suivantes durant lesquelles nous allons résoudre chaque problème qui se présente dans la mise en œuvre de l’histoire de que nous venons d’écrire ensemble.

Et les livrables ?

En livrable sonnant et trébuchant, vous avez un document de deux pages (oui, oui), qui va vous accompagner pendant une année.

Vous aurez aussi un plan d’actions pour l’année, le trimestre à venir et ce que vous (et vos équipes) devez réaliser pour atteindre vos objectifs (à coup sûr).

Vous avez un accès direct à l’ensemble de mon réseau, et un Josélito sur Whatsapp en cas de coup dur !

Combien ça coute !?

8400€ HT