Les dirigeants (DG, Direction commerciale, directeur marketing) avec qui je travaille me contactent pour 3 raisons

Elles ou ils viennent de prendre la direction d’une entreprise et doivent atteindre des résultats dans un délai raisonnable (3 à 6 mois).

Ils lancent un nouveau service et veulent saisir cette opportunité pour tester une nouvelle approche commerciale.

Ils et elles s’appuient sur des ressources “juniors” ou externes et souhaitent accompagner ces dernières pour qu’elles fournissent des opportunités commerciales de qualité dans un délai court.

Arnaud pelletier
Arnaud pelletier
@Arpellconsulting
Read More
Je n'avais pas droit à l'erreur.
Il me fallait trouver la personne capable de m'aider à mettre en place un processus commercial que je pourrais exploiter rapidement. Le tout dans un temps court avec un budget serré.

12 semaines et 3 300€ plus loin je suis pleinement satisfait

Mon plan d'actions commerciales ne me donne pas de visibilité !

Mes clients arrivent souvent avec une histoire et un besoin similaire.

Ils veulent pouvoir prévoir le chiffre d’affaires dans les 3, 6 ou 12 mois.

Ils ont besoin de sortir du cycle infernal du type “j’ai des rendez-vous clients, des propales, des relances, je suis à fond et j’ai le temps de rien ; Une semaine après, je suis dans le vide, y’a rien qui rentre, je ne signe pas, tout prend du temps.

C’est la promenade permanente sur le signal sinusoïdal plus connu sous le terme de montagnes russes émotionnelles.

  • La conséquence première est une incapacité à dimensionner correctement votre équipe
  • Des difficultés à se projeter et à recruter des talents
  • Une conversation difficile autour des budgets nécessaires pour lancer une activité de leadgen avec les actionnaires ou la direction.

Les causes invoquées sont souvent un problème d’outils (CRM, Marketing Automation…) ou de ressources ; Des chargés de marketing juniors ou budget marketing famélique.

La vérité est souvent ailleurs et la source des problèmes plus en amont

Le monde des affaires n’a jamais été aussi complexe et incertain (et stimulant).

Or les plans d’actions commerciales que je vois ne sont clairement plus en phase avec la sophistication des acheteurs.

  • Ils sont beaucoup trop simplistes. Les indicateurs de performance ne sont pas en lien avec le parcours d’achat.
  • Le digital n’est pas correctement pris en compte durant l’ensemble des phases de décisions.
  • La mesure même de la performance de l’activité commerciale n’est pas corrélée aux outils utilisés (reporting trop alambiqué).

Mes interlocuteurs sont des femmes et des hommes intelligents, aguerris qui maîtrisent parfaitement leur marché et leur activité.

Elles et ils ont juste laissé passer deux ou trois sujets importants (Le Scale, La multitude, Le Social Selling).

Comment prendre le train de la performance digitale en marche ?

Oui il est possible de prendre le train en marche et ce n’est pas si compliqué que ça.

3 chemins s’offrent à vous :

  • Nous travaillons ensemble pendant un mois. Vous trouverez un peu plus bas le déroulé du programme de travail. Celui-ci est bien entendu ajusté à vos besoins.
  • Nous pouvons décider de nous investir sur une durée plus longue et approfondir le sujet durant 90 jours.
  • Enfin, si vous êtes en phase d’accélération, nous pouvons décider de travailler sur une période comprise entre 6 et 12 mois durant laquelle j’interviens avec mon équipe. Du clé en main.

4 semaines pour poser les fondations

  • Nous visitons vos objectifs, et définissons avec précision vos indicateurs de performances,
  • Nous allons regarder en détail de votre boite à outils,
  • Nous définissons le calendrier des 11 prochaines sessions de travail.
  • Avec Sales Navigator (pas de licence à payer) et Linkedin nous allons calibrer votre audience aux petits oignons.
  • Nous allons vous bâtir un profil d’expert reconnu de compét’.
  • Nous élargissons l’audience initiale pour augmenter la taille de votre base de prospects et alimenter décemment votre pipe commercial.
  • Nous allons chercher du contenu pour engager la conversation avec votre audience.
  • Nous analysons la compétition.
  • Nous modelons votre profil d’expert reconnu en fonction des premier retours.
  • Nous allons aligner votre proposition de valeur et votre cible.
  • Nous standardisons votre parcours commercial.
  • Nous automatisons votre activité Social Selling pour vous permettre de démultiplier vos actions et vous concentrer sur ce qui apporte le plus de valeur à votre activité commerciale.

Au bout d’un mois, Vous  savez comment vous allez atteindre vos objectifs.

  • Vos objectifs sont clairs, et votre plan d’action commerciale est actionnable.
  • Vous maîtrisez votre agenda et vos actions sont productives.
  • Vous avez standardisé vos processus, automatisé certains d’entre eux et vous avez délégué une partie de votre activité à vos clients.

Les 8 semaines qui suivent vont vous permettre de transformer ces nouvelles actions en habitudes, et définir le bon tempo de vos actions commerciales et marketing.

Combien ça coute un coaching en performance commerciale ?

Entrepreneur

C'est vous qui assurez le CA de la boite
2200 par mois
  • 90 minutes d'atelier par semaine
  • Je réponds par chat sous 4h00
  • Je vous ouvre les portes de mon carnet d'adresses
le bon plan

Consultant & Coach

Vous êtes votre propre marque
1100 par mois
  • 90 minutes d'atelier par semaine
  • Je réponds par mail sous 4h00
  • Un accès illimité à ma caisse à outils maison

Big Boss

Vous avez des actionnaires à satisfaire
3200 par mois
  • 90 minutes d'atelier par semaine
  • Espace de conversation dédié
  • Vous avez accès à mes équipes et mon réseau de partenaires

Ils en parlent mieux que moi !

Les questions fréquentes à propos du coaching en performance commerciale

Oui bien entendu. Je vis à Montpellier donc prévoyez un supplément si vous souhaitez me voir dans la vraie vie.

Quand je suis en France, je me rends 4 fois par an à Paris, Lyon et Marseille.

Concernant les engagements à l’année, les conditions sont discutées lors de la signature du contrat.

Sauf pour un engagement de longue durée (6 mois ou 12 mois), vous n’avez aucune d’obligation d’engagement.

Vous payez en début de mois, donc si vous ne souhaitez pas continuer, vous ne payez pas,et notre collaboration s’arrête là.

Vous pouvez reprendre quand cela vous chante.

Le coach qui vous aide à aller chercher en vous les ressources nécessaires pour atteindre vos objectifs c’est bien, mais parfois il faut aller droit au but.

Un consultant qui vous propose un état de l’art dans son domaine et vous dit quoi faire c’est bien, mais parfois vous avez besoin d’autonomie.

Un mentor c’est parfait pour confronter sa vision du Monde avec une personne de confiance, mais parfois il faut simplement plonger pour savoir si la température de l’eau vous convient.

Le coachultant est un individu qui va mixer les différentes postures.

Je peux tour à tour durant notre collaboration vous dire quoi faire, vous aider à arbitrer, vous aider à définir votre stratégie et la mettre en œuvre et aussi vous montrer comment faire et enfin vous aider à surmonter certains points de blocage.

 

 

Le problème

Mon client a pris ses fonctions il y a plus de 6 mois.

Il porte l’ensemble du chiffre d’affaires d’une société de conseil de 10 collaborateurs.

En interne, un alternant est en charge du marketing ; Il s’occupe du site internet mais celui-ci n’est pas vecteur de prospects qualifiés pour l’heure.

Mon client active ses réseaux locaux et ses contacts mais il n’est pas en capacité de prévoir sa charge commerciale à horizon 6-12 mois.

Lors de notre premier rendez-vous, il m’a parlé d’inbound marketing, de production de contenu et de CRM.

La cause profonde

Quand nous dirigeons une entreprise et que nous avons pour mission de générer des opportunités commerciales, nous manquons souvent de rythme et de routines de travail.

La conséquence première d’une absence de processus commercial répétable est l’incapacité à prévoir. Prévoir la production et donc le chiffre d’affaires. 

Cette difficulté à prévoir engendre de l’anxiété pour l’ensemble de l’organisation.

Diriger en période d’incertitude est le lot quotidien des dirigeant.es actuels.

La solution

Anticiper pour ne plus subir.

 

Nous avons dès les premiers ateliers de travail redéfini les objectifs et les bons indicateurs pour mesurer clairement que nous allions dans la bonne direction.

Dans un second temps, nous avons retravaillé les parcours d’achats des clients les plus prometteurs.

Puis nous avons mis en place un processus de commercialisation aligné avec le processus de décision des clients potentiels.

 

Une fois standardisé, nous sommes passés à la seconde phase. L’automatisation du processus commercial. 

 

Enfin, nous avons lancé une démarche de production de contenu adapté aux ressources de l’entreprise.

Une étude a été lancée auprès des futurs clients. Les résultats de cette dernière nous ont permis de créer un livre blanc qui au centre du dispositif commercial.

C’est grâce à cet outil que nous avons pu améliorer la présence sur les salons et entamer une conversation pérenne avec l’ensemble de l’écosystème de mon client.

 

90 jours plus tard, le dirigeant de cette société de conseil à entre les mains une feuille de route claire, des processus qui sont à chaque cycle de plus en plus robustes, et une capacité à utiliser correctement les données à disposition pour engager une conversation sereine avec ses actionnaires et l’ensemble de ses collaborateurs.





Les trois mon général !

Je ne sais pas comment envisager un accompagnement de valeur sans me placer à l’intersection de l’ensemble des moyens disponibles pour faire des affaires.

Le marketing, le commerce et la relation client doivent fonctionner en synergie. Cette doctrine n’est pas uniquement le fruit de mon parcours professionnel.

C’est une vision partagée par les experts les plus en pointe dans le domaine de la vente complexe en B2B.

Nous évoluons dans un monde où le degré de sophistication est croissant. La vente est de plus en plus complexe et les interactions économiques de plus en plus dense et nombreuse.

Mon expérience en tant qu’entrepreneur m’a conduit à me former et tester plusieurs “recettes”.

J’arrive maintenant à trouver le bon dosage entre communication marketing, alignement commercial du parcours d’achat et des processus de vente et interactions avec le service client. L’ensemble une fois mis en cohérence permet d’offrir aux clients une expérience mémorable et par définition difficile à copier. C’est votre meilleur avantage concurrentiel en ces temps d’incertitude.

 

Fini le business à la papa !

Vos concurrents ne savent même pas qu'ils sont déjà mort !